Êtes-vous créatif? Aimez-vous partager vos connaissances et élargir vos horizons? Si oui, People & Ideas est là pour vous: soyez simplement un lecteur ou franchissez une étape de plus et participez en devenant un curateur de contenu ou un créateur de contenu. Vous ferez ainsi l’expérience du lifelong learning au bénéfice de tout en chacun!

Les couleurs du désastre

Séisme en Haïti, tsunami au Japon, crise en Grèce… Quelle est la couleur des catastrophes, du malheur, de la décadence et du manque d’espoir? Il est vrai que chaque couleur porte une valeur symbolique qui change selon le époques ou les cultures et nous sommes par conséquent conditionnés. Choisirions-nous ainsi les tons délavés du gris ou du brun?

Notre regard s’est arrêté sur l’œuvre de l’artiste américain Amze Emmons parce qu’il porte un regard très personnel, plein de vivacité, aux paysages de désastre, aux bidonvilles ou camps de réfugiés. Ses œuvres sont une synthèse à l’ image d »une mosaïque multicolore, produite au crayon, à l’ acrylique, à la peinture à l’eau et à la gouache. Une combinaison insolite qui trace une image de légèreté, peut-être de superficialité dans un tout qui plaît.

Que signifie ce carnaval chromatique? Qu’il n’y a pas de beauté sans cynisme, rien de terrestre sans éclat et rien de lumineux sans trace de vulgarité?

Les couleurs de notre quotidien en profonde crise peuvent bien être celle de la boue, mais si nous y regardons à nouveau nous y verrons les éléments colorés, lumineux et humbles qui sont autour de nous et nous permettent de tenir debout.

Source: Χ

On en discute?

Laissez un commentaire

Cet article vous a plu? Dites-nous ce que vous en pensez.