Êtes-vous créatif? Aimez-vous partager vos connaissances et élargir vos horizons? Si oui, People & Ideas est là pour vous: soyez simplement un lecteur ou franchissez une étape de plus et participez en devenant un curateur de contenu ou un créateur de contenu. Vous ferez ainsi l’expérience du lifelong learning au bénéfice de tout en chacun!

Andy Freeberg | Les Gardiennes

« Dans les musées d’art en Russie, des femmes assises veuillent sur les collections. Leur présence fait ainsi partie inhérente de la vision de l’œuvre d’art, que ce soit une peinture ou une sculpture. Je trouve intéressant et intriguant de les observer tout autant que de regarder les œuvres sur lesquelles elles veillent. Elles m’ont d’ailleurs confié combien elles aiment faire partie de cette grandeur que représente les œuvres d’art de leur pays. Une femme au musée Tretyakov de Moscou m’a avoué retourner souvent sur les lieux durant ses jours de congé, simplement pour le plaisir de s’asseoir en face d’une peinture qui lui rappelle sa maison d’enfance. Une autre gardienne préfère effectuer un trajet de trois heures chaque jour pour se rendre au travail, plutôt que de rester assisse sous son porche à se plaindre de sa maladie « comme le font les vieilles femmes ». Rester au musée à regarder les gens qui observent et être entourée de l’histoire de son pays est infiniment plus intéressant. « 

Andy Freeberg est un photographe américain et l’auteur de  Guardians, un livre de photographies publié en 2010 au sujet des femmes qui veillent sur les œuvres d’art dans les musées en Russie. Né à New York, il vit à San Francisco et alterne  entre ses projets photographiques commissionnés et ses projets personnels. Ses photographies ont été publiées maintes fois dans des livres et des magazines ainsi que dans des collections privées ou publiques.

C’est lors d’un voyage effectué en  2008 avec l’intention d’observer l’ évolution du pays depuis les années  1980 que Freeberg a porté son attention sur ces femmes à la retraite qui veillent sur le trésor culturel des musées russes. Freeberg découvre et révèle à travers ses photos que bien qu’assises de longues heures pour un maigre salaire ces femmes aiment leur travail. Elles sont profondément fières et honorées de veiller sur ces trésors. Il fut aussi frappé de voir la ressemblance et la complémentarité qui s’établit entre elles et l’objet qu’ elle protège.

Merci à Lens culture

On en discute?

Laissez un commentaire

Cet article vous a plu? Dites-nous ce que vous en pensez.